Cliquez ici pour afficher cet email dans votre navigateur
logo-echuo
lundi 23 octobre 2017
Edito - On peut s’opposer aux médias « mainstream » sans tomber dans les fake news

Le mot fake news est passé, en l’espace de quelques mois (en fait depuis la présidentielle américaine), du terme  jargonnesque à une notion communément utilisée pour tout et n’importe quoi. Il désigne à l’origine ces articles sans fondement ou preuve tangible, souvent contradictoires, plus écrits dans l’optique d’attirer le visiteur que de l’informer. Aujourd’hui pourtant, le terme est aujourd’hui en passe de devenir une injure comme une autre visant à discréditer la personne (ou l’institution) qu’il qualifie. Les médias dits mainstream (soit ceux du courant dominant : Le Monde, Le Figaro, Libération…) et les autres se renvoient le qualificatif à tour de rôle. Cela crée de la confusion, voire de la méfiance, vis-à-vis de ce « quatrième pouvoir » dont l’objectif affiché a pourtant toujours été de trier le vrai du faux dans les annonces d’institutions telles que l’État, les partis politiques ou les entreprises.

Politique & international

• Un vrai front se crée entre forces irakiennes et kurdes, laissant présager une guerre civile (RFI)
• Les conservateurs menés par Shinzo Abe remportent largement les législatives au Japon (France 24)
• Après un tollé, l'OMS renonce à nommer Robert Mugabe ambassadeur de bonne volonté (HuffPost)

Économie & entreprises

• Les 100 premiers contributeurs de l'ISF payent actuellement 126 millions d'euros par an (Challenges)
• Le taux de chômage en Chine tombe à 3,95% (La Tribune)
• L'Assemblée vote la hausse de la fiscalité sur le gazole (Le Figaro)

Culture & société

• Donald Trump autorise la publications d'archives classifiées sur l'assassinat de Kennedy (France Info)
Ne pas laisser sa place à une personne âgée dans les transports, c'est lui rendre service (Slate)
• La pollution tue 15 fois plus que les guerres et autres formes de violences réunies (Konbini)

Sciences & technologies

• La médecine traditionnelle chinoise pourrait être reconnue début 2018 (Sciences et Avenir)
• La révolution promise par les MOOC n'est pas venue (Le Monde)
• Des recherches sur les gènes à l'origine de la couleur de peau réfutent la notion de race (Futura-Sciences)
1 clic pour transférer Echuo à un ami
ou par WhatsappTwitter, Facebook (MP)Linkedin
Merci de nous avoir lus !
 
Les rédacteurs, Julien & Marvin